4 jours de préparation du festival

Le CEMinaire

Durant ce premier week-end de Février s’est tenu le séminaire bénévole du Festival Du Bruit Dans l’Arène, officialisant le lancement des préparatifs de celui-ci.

Une vingtaine de bénévoles des Ceméa Occitanie et Singa se sont ainsi réunis dans le gite Éveil et Partage de Puisserguier, à proximité de Béziers, pour discuter et décider Logistique, Programmation, Animation, ou encore Village associatif.

L’ambiance est conviviale, quoique studieuse. Au sein des bénévoles, les agendas sont chargés de réunions, de comités de pilotage, ou de temps de travaux individuels. En répit de ce sérieux, s’improvisent des temps de jeu, de connaissance, des interludes musicaux, s’illustrant en prémisses de l’événement à venir.

La vie en collectivité, traditionnelle pratique des Ceméa pour favoriser la floraison de l’idée et de l’esprit d’équipe, s’organise rigoureusement au sein d’assemblées générales. Le café coule à flot, des airs de Rock’ N Roll s’échappent d’un tourne-disque, et les bénévoles essaiment dans le gîte en quête du lieu de travail idéal.

Les journées laissent place aux soirées, où le travail se prolonge / s’immisce sur des temps plus informels. Les bénévoles se retrouvent et se découvrent. Bien que les personnalités et opinions divergent parfois dans ce groupe éclectique, les tensions moindres sont évincées par un souhait tacite de tolérance et d’acceptation de l’autre.

Car en fin de compte, les différences de chacun se complètent pour ne former qu’un ensemble complexe et harmonieux, uni autour du but commun qu’est la création d’un festival riche de cette juste diversité.

Un festival aux parures militantes, construit pour tous et par tous.